CLAUZARD Philippe

Maître de conférences en Sciences de l’éducation à l’IUFM, Université de la Réunion

 

Mon parcours :

J’ai commencé à exercer dans les métiers socio-éducatifs comme animateur et coordonnateur en centre social, puis directeur d’une maison de l’enfance.

J’ai passé le concours de professeur des écoles à l’époque de la création des Instituts Universitaires de Formation des Maîtres au début des années 90. J’ai suivi une formation à l’IUFM de Créteil sur le site de Livry-Gargan. En parallèle, j’entamais une maîtrise puis un DEA en Sciences de l’éducation à l’université Paris VIII avec comme directeurs de mémoire Jacques Ardoino et Guy Berger. Les recherches portaient alors sur les questions de multiréférentialité et de multidisciplinarités ou interdisciplinarités.

Professeur des écoles, j’ai essentiellement enseigné en classe élémentaire sur la circonscription de Bobigny en Seine-Saint-Denis. J’ai été ensuite appelé à travailler à l’Inspection académique au Service de la formation continue à la suite d’une reprise d’étude en 2000 au Conservatoire national des Arts et Métiers de Paris. J’y préparais le diplôme de Responsable de projet de formation en cours du soir, dans l’idée d’une réorientation professionnelle vers la formation des adultes. Devenu Coordonnateur de réseau d’éducation prioritaire en 2003, j’ai ensuite obtenu le Certificat d’aptitude à la fonction de maîtres formateurs. J’ai été appelé ensuite à devenir Conseiller pédagogique de circonscription à Bobigny où je m’occupais des questions de maîtrise de la langue, d’étude de la langue, et d’aide aux élèves allophones. En outre, je développais également des formations sur la question de l’égalité filles — garçons en lien avec l’Observatoire départemental des violences envers les femmes.

À partir de 2003, j’ai préparé un doctorat de Formation des adultes au Conservatoire national des Arts et Métiers de Paris. Ma recherche doctorale portait sur la médiation grammaticale en école élémentaire. Elle était dirigée par Pierre Pastré et s’inscrivait dans le champ de l’analyse de l’activité de l’enseignant et de la didactique professionnelle. De 2003 à 2009, j’ai suivi le séminaire doctoral de Pierre Pastré ainsi que des cours relatifs à l’enseignement de Marc Durand et à la psychologie du travail d’Yves Clôt. Ma participation aux travaux du réseau OPEN (Observatoire des Pratiques ENseignantes) m’a permis de rencontrer de nombreux chercheurs, notamment en ergonomie et didactique, souhaitant comprendre l’activité d’enseignement – apprentissage.

En juin 2008, j’ai soutenu ma thèse intitulée « La médiation grammaticale : éléments de compréhension de l’activité enseignante ». Je poursuis actuellement mon travail de recherche dans la perspective de compléter mon travail de doctorat et d’observer comment les outils issus de l’ergonomie peuvent permettre de comprendre le travail des professionnels du monde de l’enseignement afin de renouveler autant que faire se peut les approches théoriques et méthodologiques des Sciences de l’éducation et de la formation.

Qualifié par le CNU 70ème section en février 2009, j’ai été recruté en septembre 2012 par l’université de la Réunion pour travailler au sein de sa composante IUFM. Membre du laboratoire de recherche LCF-Icare (Institut Coopératif Austral de Recherche en Education), j’interviens dans les enseignements pilotés par le département de pédagogie et formation générale, la formation de formateurs et le master Recherche de Sciences de l’éducation.

En outre, je suis chargé au sein de l’IUFM de la formation des adultes et de la formation de formateurs interne à l’institut.

 

Mes axes de recherche :

  • L’étude de l’activité d’enseignement – apprentissage en situation effective de classe et en situation de planification de la classe.
  • L’étude de l’activité d’enseignement – apprentissage en situation duelle ou de préceptorat avec l’enseignement de la conduite automobile en auto-école (en projet).

Mes recherches :

  • L’étude du pilotage de la conduite au glissement conceptuel en situation effective de classe (et lors de planification) en séquence d’étude de la langue, en géographie, en sciences ; ainsi qu’en situation d’enseignement de la conduite automobile.
  • L’étude des ajustements des enseignants et formateurs en fonction des publics et des contenus à faire apprendre.
  • L’étude des procédures ou artefacts facilitant le développement professionnel : Journal des apprentissages, journal pédagogique, journal de bord réflexif à visée formative.

Mes enseignements :

  • Connaissance du système éducatif
  • Professionnalisation, réflexivité et analyse de situations professionnelles
  • Analyse de pratiques professionnelles, analyse du travail, cadre théorique ergonomique, didactique professionnelle
  • Formation à et par la recherche
  • Formation continue des professeurs néotitulaires et des maîtres d’accueil, des conseillers pédagogiques à l’analyse du travail enseignant, aux gestes professionnels (gestes de métier et gestes d’étude), procédures de secondarisation et observables de glissement conceptuel lié à la métacognition…

Mots-clés :

Développement professionnel, professionnalisation, réflexivité professionnelle, didactique professionnelle, Formation professionnelle, situation effective de classe ou de formation, planification des interventions de formation, gestes de métiers et gestes d’études, Gestes professionnels, artefacts facilitateurs, Glissement conceptuel, ajustement formatif, Structure conceptuelle de la situation, modèle opératif du sujet.