Flavie Plante

Docteure en Sciences de l’information et de la communication

Contact : flavie.plante(AT)univ-reunion.fr

Flavie PLANTE est docteure en sciences de l’information et de la communication. Après une thèse portant sur la compréhension des pratiques médiatiques d’adolescents à La Réunion, elle continue à analyser les publics en interrogeant actuellement le lien entre expérience médiatique et expérience du vieillissement. Privilégiant une démarche qualitative dans la constitution de ses données, elle est régulièrement sur le terrain ce qui lui permet de rencontrer les individus dans leur environnement quotidien. Ses choix théoriques et méthodologiques la conduisent à analyser les publics en tenant compte des dynamiques culturelles de la société réunionnaise.

Thèse : Adolescences lycéennes à La Réunion. Stratégies identitaires et pratiques médiatiques.

– Directeur de thèse : Pr Michel Watin

– Rapporteurs : – Dominique Pasquier (Directrice de recherche, École Nationale Supérieure des Télécommunications, Paris).

– Pr. Alain Vulbeau (Professeur des Universités en Sciences de l’Éducation, Université de Paris Ouest-Nanterre).

– Président du jury : Pr. Igor Babou (Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de La Réunion).

Résumé :

L’objectif de ce travail est de comprendre les pratiques médiatiques élaborées par des adolescents en situant ces pratiques dans un moment de construction identitaire intense. Pour atteindre cet objectif, une étape particulière de la vie a été questionnée : l’entrée au lycée, période connue pour ces remises en questions tant dans les acquis relationnels que cognitifs (Rayou 1998), la nécessité de s’adapter aux exigences des pairs (Pasquier, 2005) et la volonté de contredire l’autorité parentale (de Singly, 2006 ; Metton-Gayon, 2009).

Pour définir les pratiques médiatiques, nous nous sommes inspirée des travaux de Josiane Jouet (1993, 2000, 2010), de Philipe Breton et Serge Proulx (2002), d’Yves Jeanneret (2000, 2009), de Michel de Certeau (1980), etc. Les pratiques médiatiques sont ici définies comme les manières de faire avec un objet médiatique et le sens que prennent ces manières de faire pour les individus. Elles tiennent compte de la capacité de l’individu à s’approprier l’objet médiatique, du contexte d’utilisation. Elles incluent ses représentations face aux usages, les objectifs et les fonctions symboliques qu’il leur attribue. Cette définition regroupe à la fois les compétences techniques et les compétences sociales de l’individu face aux médias.

Pour tenter d’approcher le rôle de l’identité dans la relation médias-adolescents, nous nous sommes demandée si les pratiques médiatiques participent à l’élaboration de « stratégies identitaires », qui selon Carmel Camilleri (1990), sont mobilisées à chaque fois que les individus traversent des bouleversements.

Privilégiant une démarche qualitative, une vingtaine d’entretiens semi-directifs avec des adolescents de différents milieux sociaux a été réalisée. Ces adolescents sont des lycéens, élèves de seconde, choisis afin de mettre en avant les stratégies identitaires qu’ils construisent pour s’intégrer à l’univers lycéen et le rôle des pratiques médiatiques dans cette construction.

L’analyse de ces entretiens a fait ressortir trois « finalités identitaires » (Kastersztein, 1990) à atteindre pour se « métamorphoser » en lycéen (Rayou, 1998) : les différenciations, les négociations, les adhésions. Les différenciations observées se produisent autour des âges de la vie, du sexe opposé et de la sphère familiale. Les négociations s’opèrent autour des données territoriales, du contexte religieux et culturel et de la situation économique et financière des parents. Les stratégies identitaires autour des adhésions concernent les normes de comportements et de paraître comme les pratiques communicationnelles ou les activités de fan. Pour chacune de ces finalités, les adolescents rencontrés élaborent des stratégies identitaires dont la réalisation est alimentée, de manière consciente ou non, par des pratiques médiatiques. Ces adolescents sont plus que jamais, acteurs de leur identité et trouvent dans les médias des supports de construction de soi. Leur rapport aux objets médiatiques doit alors être pensé en fonction de leurs expériences identitaires et de leur volonté de se positionner par rapport aux âges de la vie.

Les résultats obtenus invitent également à davantage interroger le rôle de la société et de ses dynamiques dans la compréhension des pratiques médiatiques. En effet, ces entretiens ont été réalisés dans une société créole en mutation (Wolff, Watin, 2010) et ont permis de mettre en avant des particularités tant dans le rapport aux médias que dans la construction de soi. Ces particularités ne peuvent être comprises que si elles sont culturellement et socialement situées. Tenir compte des situations contextuelles permet d’approcher la pluralité et la diversité de l’identité adolescente. Il faut alors parler d’adolescences lycéennes au pluriel afin de cerner la complexité de ce moment de vie et ce qui se joue lorsque des adolescents construisent des pratiques médiatiques.

Autre interrogation : la portée symbolique des pratiques médiatiques des adolescents. Pour ceux que nous avons rencontrés, les pratiques médiatiques les accompagnent dans les bouleversements qu’ils traversent au moment du passage au lycée. Ces pratiques médiatiques peuvent-elles alors être pensées comme un remodelage des rites de passages définis il y a plus d’un siècle par Arnold Van Gennep (1909) ? Les entretiens réalisés montrent que les pratiques médiatiques ne sont pas de simples activités du quotidien : elles prennent une fonction symbolique lorsqu’elles sont utilisées pour faciliter l’adaptation aux changements qui s’opèrent dans la vie des individus. Par exemple, il n’est pas uniquement question d’afficher des goûts médiatiques au lycée, il s’agit plutôt de présenter ceux associés à une communauté spécifique que l’individu souhaite intégrer : l’univers lycéen. Cette thèse interroge donc le lien qui peut être fait entre pratiques médiatiques et rites de passage. Elle propose comme piste d’ouverture des éléments de comparaison avec les étapes définies par Arnold Van Gennep, et invite à les confronter dans de prochaines recherches.

Mots clefs : adolescences lycéennes, pratiques médiatiques, identité, stratégies identitaires, rites de passage, dynamiques culturelles, créolisation.

Publications :

– 2016, « L’invisibilisation de l’écran des concepteurs aux usagers : Les enjeux du camouflage d’une m-health à destination des séniors à La Réunion », Interfaces Numériques, Vol. 5, n°2, à paraître.

– 2015, « Pratiques médiatiques et construction de l’identité de genre dans une société créole. Exemples chez des adolescents de l’île de La Réunion », in Loicq Marlène et Rio Florence (dir.), Les jeunes : acteurs des médias. Participation et accompagnement, Book-é, [en ligne] http://media.wix.com/ugd/d232ed_d2b81c834ba549c6879213e89b6ce317.pdf, pp. 59-71.

– 2013, « Pratiques de fan et dynamiques culturelles. Le pouvoir des fictions audiovisuelles dans une société créole », Communication, vol. 32/1, [en ligne], URL : http://communication.revues.org/4911.

– 2013, « Pratiques médiatiques et rites de passage à l’adolescence : un lien possible ? Expériences de passage au lycée à l’île de La Réunion », Les Cahiers du numérique, Vol. 9, p. 161-186, (également en ligne https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=LCN_093_0161).

– 2011, Cultures en contact: les médias et la construction du lien social chez des lycéens de l’île de La Réunion» in ROUQUETTE Sébastien (dir.), L’identité plurielle, Images de soi, regards sur les autres, Presses Universitaires de Blaise Pascal, Clermont Ferrand, p. 109-121.

4 communications dans des colloques internationaux avec actes :

– 2015, « Les séniors comme co-concepteurs d’une m-health : participation et logiques d’usages anticipées », in Les objets numériques : appropriations et détournements Colloque scientifique Ludovia 2015, [en ligne] http://culture.numerique.free.fr/publications/ludo15/Plante_Ludovia_2015.pdf

– 2014, « Penser un outil numérique dans le cadre d’une conception collective : l’ingénieur et le chercheur en SIC, une collaboration complexe » in XIXème Congrès SFSIC Penser les techniques et les technologies : Apports des Sciences de l’Information et de la Communication et perspectives de recherches, Toulon, 4, 5 et 6 Juin 2014 [en ligne] http://sfsic2014.sciencesconf.org/browse/author?authorid=238544

– 2014, En collaboration avec NOEL CADET N., « Concevoir une m-health : saisir les logiques d’usages par la médiation des savoirs » in lancement de la chaire UNESCO Pratiques émergentes en technologies et communication pour le développement, colloque Terminaux et environnements numériques mobiles dans l’espace francophone, Bordeaux, 4-5 novembre 2014 (en cours de publication).

– 2010, « Pratiques médiatiques en société créole : négociations autour des cultures adolescentes à La Réunion », in Actes du colloque Enfance et cultures : regards des sciences humaines et sociales, Sylvie Octobre et Régine Sirota (dir), [en ligne] http://www.enfanceetcultures.culture.gouv.fr/actes/plante.pdf, Paris.